Et oui notre Blog a 1 an (depuis le 9 septembre 2010) ! Déjà une année d’infos, de commentaires, de photos, de vidéos et de « fun ». Notre cher Vent d’Ouest souffle toujours les nouvelles fraîches du groupe Charcot et il les soufflera encore de nombreuses années ! Voici donc un article spécial qui retrace (presque) l’histoire de notre journal préféré…

Pour cet article très spécial, la rédaction est allée consulter les plus grands historiens et ceci pour connaître avec précision l’histoire de notre journal associatif. Après de longues heures de recherche, d’investigation dans le passé et de cogitations historiennes, nous revenons vers vous avec des pièces d’antiquités, des témoignages « collectors » et des archives inédites.

À ses débuts, le Vent d’Ouest ne jouissait pas de toute la technologie et des moyens modernes actuels. Cependant, l’envie de communiquer étant si forte, les premiers hommes à la tenue orange eurent l’idée de créer une rédaction pour informer les parents de la vie en forêt que menait notre groupe de scoutisme. C’est donc dans des conditions précaires que naquit le premier numéro du VO et celui-ci fut imprimé à-même la roche. C’est extraordinaire !

Un article sur un camp-volant dont nous apercevons une description des animaux rencontrés sur le chemin - (Illustration Priscille Mahieu et Eric Le Brun - Ticayou)

Ou encore l’interview de la meute des louveteaux où chacun des enfants a pu se présenter succinctement …

En noir la signature des louveteaux et en rouge les louvettes - (Illustration Priscille Mahieu et Eric Le Brun - Ticayou)

Cependant, la rédaction fût vite confrontée à un problème : celui de l’audience. Et oui, l’impression du journal se faisait admirablement bien seulement la distribution du numéro posait problèmes … Car oui envoyer aux lecteurs le numéro était impossible et la rédaction avait dû inviter directement les lecteurs (parents et enfants) à se rendre à « l’imprimerie » pour pouvoir consulter chacun des numéros. La chose n’étant pas simple, il fallut très rapidement mettre le projet de côté et attendre que l’on invente un nouveau système de publication …

Quelques années plus tard, durant l’antiquité, la rédaction eut l’idée de conserver le support qu’était la pierre mais cette fois-ci la pierre était par avance taillée puis gravée. Ce fut, là encore, une RÉVOLUTION !

Dorénavant, chaque lecteur pouvait recevoir chez lui le fameux numéro du Vent d’Ouest. C’est à cette époque que le journal se fît connaître et que celui-ci commença réellement a avoir sa fonction de média, soufflant les nouvelles fraîches à travers le groupe Charcot.

Pour autant, la rédaction n’était pas totalement convaincu par le format … Et oui, la pierre c’est lourd et puis c’est long à graver. Éditer un numéro, c’était un travail de titan ! Non pas que le groupe Charcot manquait de talent et d’huile de coude mais à l’époque les responsables contribuaient déjà à l’élaboration des numéros et il n’avait plus assez de temps pour préparer les jeux et les activités des sorties et des week-ends … Il fallait faire un choix et les responsables choisirent prioritairement l’animation à la rédaction.

Une nouvelle fois, le Vent d’Ouest vivait une période de trouble, la rédaction dû se résigner à limiter la parution des numéros et surtout le nombre d’articles à un bloc par famille et pas plus.

Témoignage d'un parent égyptien interviewé par la rédaction - (Illustration Uderzo)

C’est au cours d’un camp à l’étranger (Alexandrie (Égypte) -35 avant JC) que la rédaction découvrit un nouveau support de publication : le papyrus. Plus léger, plus souple, l’avancée était de taille et ce fût une période faste pour le journal. L’impression devint simple, la distribution aussi et surtout le nombre de pages par publication augmenta considérablement. Terminé le bloc de marbre recto-verso qui une fois lu encombrait le salon des familles (et les archives de la rédaction) et place à un journal souple d’une dizaine de papyrus et de nouveau en couleur.

Première de couverture du premier tirage du VO sur papyrus. L'illustration retrace le concours cuisine des éclaireurs lors du camp en Égypte.

Le papyrus fût utilisé jusqu’à la découverte du papier par les civilisations d’occident qui grâce aux conquêtes arabes en Asie eurent connaissance de la fabrication de la pâte à papier.

Le journal resta le support privilégié jusqu’à récemment (2009, date du dernier numéro version papier du Vent d’Ouest). Depuis, pour limiter notre empreinte écologique et surtout être plus réactif face au fil de l’info, c’est notre blog qui, depuis déjà 1 an, est notre nouveau support d’expression.

Illustration des médias-blogs par Plantu

Toutefois ceci jusqu’à une prochaine innovation … Que nous réserve le futur ? Je crois qu’il faudra encore attendre un peu. Quoi que, en y réfléchissant bien …

Illustration de Philippe Geluck - Le Chat

Encore bon anniversaire à notre Vent d’Ouest.

@ bientôt

Cymric

Publicités