Après quelques jours d’installation, le Vent d’Ouest a enfin pu installer sa rédaction en Champagne Ardenne. Près de l’intendance, dans la salle des réfrigérateurs, ou même dans un café de fortune, tout est bon pour exercer le journalisme champêtre et diffuser les nouvelles Charcotiennes sur le blog. Pour le premier article du camp, nous parlerons du précamp, de l’arrivée des enfants jusqu’à l’inauguration du 12 juillet…

Le pécamp : Cette année l’équipe de précamp fut composée d’Anhinga, d’Axis, d’Indri, d’Otarie, de Pécari, de Suricate, de Tétras, de Waalia et moi-même (Cymric). Dès l’arrivée les choses avancent vite. Le maire, notre propriétaire (Mr Morel) et le cousin de ce dernier, sont venus nous prêter main forte : en bottes, avec les tracteurs et la faucheuse pour tondre le coin des louveteaux et des lutins et lui faire une belle coupe de saison (au revoir orties, ronces, et fourmilières…). Du coup, dès le premier soir, les rouchies sont sur pattes et nous pouvons dormir au sec.

Jusqu’à l’arrivée des enfants, pour certains c’est construction des coins d’unité et montage de feuillets (hyper important).

Wombat et son coup de scie légendaire

Tandis que parallèlement pour Pécari et moi-même s’enchaînent les visites administratives : Le maire, la scierie, la boulangerie, le super marché, la gendarmerie, les pompiers, … (La liste est longue).

Négociation avec un fabricant de palettes pour quelques croûtes...

J’en profite pour remercier l’aide pécieuse des JAEs, qui sont depuis sur la route pour la Suède !

Le combi (nommé

L’arrivée : La dernière matinée avant l’arrivée des enfants, c’est toujours la course, il y a toujours une tonne de petites choses à terminer. Chaque minute est précieuse. Seulement même si nous essayons de penser à tout, certains oublis peuvent être très embêtants : comme par exemple laisser allumer la lumière de l’habitacle du camion toute la nuit… Et oui au matin du 8 juillet, camion ne démarre pas… Seulement voilà, pas facile de situer le camp par téléphone…

– (Pécari) Allô Renault assistance ? Nous aurions besoin d’un dépannage en urgence pour un problème de batterie.

– (Renault assistance) Très bien, mais où êtes vous ?

– (Pécari) Nous sommes dans la forêt, juste derrière Le Buisson…

Se faire comprendre c’est dur, surtout si la commune s’appelle « Le Buisson ». Mais bon après quelques explications supplémentaires et 2h d’attente, le camion fonctionnait de nouveau et nous avons pu aller chercher le bois pour la troupe. Ouf !

15h15 : les deux cars arrivent, tout est terminé, le camp est prêt !

Les cabanes, astuces, le mat (les inaugurations) : Comme chaque année, les premiers jours sont réservés pour les constructions. Voici les résultats en images

A la ronde de Neptune :

La cabane des Lutins !

A la meute du peuple libre :

Le coin des lutins et des louveteaux

Les cabanes des louveteaux

« Si on veut, on peut », c’est la devise des Loups Feux !

La cabane des Loups Feux

« Le camp, il est DAR ! », pensent les Loups Noirs

La cabane des Loups noirs

« Toujours soudés », ce sont les Loups Tachetés

La cabane des Loups tachetés

« Le grand camp n’est pas fini », pour les loups gris

La cabane des Loups gris

« Trop bien le grand camp », nous crient les loups blancs

La cabane des Loups Blancs

A la troupe la Calypso :

A l’entrée du terrain des éclés nous retrouvons d’abord l’équipage des Anolis.

L

Puis sur la gauche, proche de la rivière, les pingouins.

L

Et à la droite des Anolis, nous retrouvons l’équipage des Tanukis.

L’équipage des Tanukis

Si l’on s’enfonce un peu plus dans la forêt, nous débouchons sur le coin d’équipage des Calaos, proche de la rivière mais à l’opposé des Pingouins.

L

Puis en longeant la berge nous trouvons enfin l’équipage des Caribous.

L

Et le mat du camp :

Le mat 2011 en forme de totem indien

Malgré une pluie annoncée, l’inauguration générale se fait sous un magnifique soleil et pouvons finalement diner et faire une veillée, tous ensemble, au pied de notre mat. Voici la photo :

Le groupe dinant au pied du mat (le 12 juillet)

Je vous envoie les nombreux baisers que vos enfants me chargent de vous transmettre.

A très vite pour de nouvelles infos et Bon Vent !

Cymric

Publicités