head article kea - weekend de noel 2012

14h30, le groupe Charcot se retrouve à Bécon-les-Bruyères pour un week-end qui s’annonce riche en émotion. En effet, le week-end de Noël fait partie des moments-phares de notre groupe  qui, depuis 51 ans, est une célébration incontournable. Cette année, l’équipe de responsables du « Pourquoi Pas » a voulu innover : ni de père Noël, ni de sapin, mais une préparation de la soirée par ateliers, des cadeaux artisanaux et personnels, enfin un dimanche où l’engagement pour une autre association est possible.

Une fois arrivés dans la salle de Saint Nom la Bretèche, les sacs posés et les enfants en tenue de jeu, nous voilà fin prêt pour lancer les activités. Plusieurs postes s’offrent aux enfants : un atelier décoration de la salle et fabrication de cadeaux, un autre comprenant des comédiennes et comédiens volontaires pour la mise en scène d’un sketch (mémorable) « John Force contre Zorg, l’impératrice des robots », un poste cuisine pour préparer le festin du soir et, enfin, un atelier ludothèque.

Les enfants se répartissent et l’après-midi passe, chacun œuvre du mieux qu’il peut avec son groupe pour préparer la fête du soir.

La journée se termine par quelques jeux dehors pendant que la préparation du repas touche à sa fin. Les sifflets retentissent. L’appel du repas se fait entendre et le dîner peut enfin commencer. Un grand cercle se forme, les gamelles sont distribuées et nous nous mettons tous à chanter en cœur les chants de table avant que le « Bona » [notre « Bon appétit », ce cri du coeur qui lance le repas, ndlr] soit lancé. Tout le monde discute, à droite, à gauche. L’ambiance du repas est digne d’un week-end de fête, toujours dans l’euphorie et l’excitation d’être tous ensemble.

Pour le dessert, Mathurin souffle ses bougies et tout le groupe lui souhaite un bel anniversaire !

Une fois le repas terminé, nous nettoyons la salle et faisons de la place pour débuter notre veillée : les appels aux feux [chant, propre à chaque unité, qui accompagne l’allumage des feux de veillées, étendu par l’usage à toutes nos veillées, ndlr]  se suivent et dans la salle retentit le son nos voix qui résonne dans une harmonie, parfois difficile, mais que nous aimons tant.

Au milieu de la veillée notre troupe de comédiens lance leur sketch.

DSC07629

Des éclats de rires se font entendre dans la foule de spectateurs.

Image

A la fin, nous les remercions et les félicitons par un traditionnel banc. Puis par unité nous nous échangeons nos cadeaux. Le thème de cette année étant de laisser libre court à ses talents manuels, nous voyons toutes sortes de cadeaux artistiques sortir des sacs des enfants. Les enfants heureux et la distribution étant terminée nous reprenons notre veillée pour quelques derniers chants puis à tour de rôle lutins, louveteaux et éclés s’en vont se coucher.

Dimanche, le soleil se lève doucement sur Saint Nom la Bretèche ainsi que le groupe Charcot. Il est 8 heures 30, les enfants se réveillent et sortent progressivement leur tête de leur duvet, c’est une grande et belle journée qui s’annonce. Le petit déjeuner se passe calmement et les activités matinales commencent : pour tout le monde des Petits Jeux Collectifs en extérieur.

Image

Partie de « Croche-décroche « 

Parallèlement, quelques responsables investis sur les projets solidaires des enfants, font un point sur les projets retenus pour discuter de leurs envies, voir où ils en sont (SPA, collectes et dons de jouets, animation dans une école, préparation de repas pour des sans-abris).

Petite explication : depuis quelques semaines, nous avons permis la mise en place de projets solidaires élaborés par des enfants vis-à-vis  d’associations ou de causes qu’ils veulent soutenir. L’idée est d’initier les enfants, qui le désirent, à la construction et à la réalisation de projets. Cette initiative nous fut inspirée par la marche du Téléthon organisée à Marly le Roi (proche de notre lieu de week-end). Marche à laquelle une partie du groupe a participé ce même dimanche.

Ainsi, quelques respons avec les enfants inscrits, après le rangement et le nettoyage de la salle, s’en allèrent pour Marly le Roi. Quelques parents les attendaient. Tous ensemble ils se maquillèrent le visage avec la fleur du Téléthon et les voilà partis pour 5 kilomètres jusqu’à Saint Nom La Bretèche.  Tous ressentirent dans cette démarche un véritable engagement.

Image

Le groupe du projet Téléthon au grand complet

Parallèlement, l’autre groupe se rendit dans la foret de Saint-Nom la Bretèche pour un grand jeu toute l’après-midi : « Civilisations », un jeu de rôle où les héros développent leurs villes au travers des époques. Leur but, développer le plus sa civilisation tout en négociant, échangeant et même en lançant des duels aux autres. Stratégie et diplomatie étant les clés de la réussite.

Image

Duels de Spaghettis dans l’arène !

En milieu d’après-midi, sur les sentiers, notre groupe de marcheurs arrive à sa première destination. Certains d’entre eux se sentent d’attaque pour continuer. Le groupe se sépare donc en deux, les plus motivés marchent jusqu’à Saint Germain, quant aux autres, ils se dirigent vers la salle pour y faire quelques jeux. Nous nous retrouvons tous dans le train en direction de Bécon-les-Bruyères. Chacun est fatigué mais le sourire aux lèvres (et de la terre partout) quand nous retrouvons les parents.

Image

Kea

Publicités