Congrés régional 2013

Le weekend du 23-24 février, nous avons participé au congrès régional d’Ile de France des EEDF. Mais qu’est ce que le congrès régional?

Le congrès régional est l’instance démocratique de notre région, tous les adhérents de plus de 16 ans (et oui dans  notre association on devient un citoyen à part entière à partir de 16 ans) y sont invités pour débattre et s’exprimer sur ce que doit être la région idf des EEDF.

Justement, à quoi sert cette instance régionale de l’association?

Tout d’abord pour que nous partagions notre scoutisme et que nous ne retrouvions pas enclavé dans nos territoires la région sert à créer du lien entre les différentes structures composant la région. De plus, l’instance régionale est le pont entre l’instance nationale et les structures locales, elle est garante de la pédagogie de l’association dans les structures locales et c’est a ce titre que la présidente régionale a la charge de valider les SLA et les activités (projets de camp et autres…).

Concrètement, que s’est-il passé pendant ce congrès?

Nous sommes arrivés avec Axis vendredi soir au lycée Saint-Nicolas d’Igny pour décorer une salle de classe des plus morne, installer les bureaux de vote, afficher les bilans d’activité des groupes, des phrases fédératrices ou encore des listes d’inscription pour être candidat à l’AG, à l’équipe régionale ou encore pour donner un coup de main dans une des commissions de travail de la région (suivi et développement des SLA, jeudi manin, We régional 2013, loisir et handicap…)

Le samedi, après une séance de formation autour du portail (on a pu y voir un certain Alain Fournier et un certain Ludovic Poussier…) et de l’étude de projets de camp pour deux groupes partant pendant les vacances d’hivers (tiens ! un certain Cymric se trouvait la…), nous avons accueilli les participants sur les coups de 14h.

Le samedi est le temps du bilan, l’équipe régionale a alors présenté le travail qu’elle a effectué sur l’année écoulée : création des jeudi manin (rassemblement des Jeunes Adulte Eclés un jeudi par mois à la permanence régionale de la rue Manin), organisation de stages BAFA et BAFD, visite, accompagnement et validation des structures locales et de leurs projets, actions avec l’école, camps régionaux… Et tout ça bien sur accompagné d’un bilan financier. Après moult débats et questionnements des participants, le rapport d’activité, le rapport moral et le rapport financier ont été validé par un vote.

S’en est suivit une veillée très conviviale organisée par les JAE, elle était composée de jeux de société, de jeux musicaux, de danses folkloriques et de débats informels.

Le dimanche est le temps des perspectives. Le matin, par commission/thème (communication, action école, mini camps régionaux, accompagnement des SLA…) nous avons débattu sur ce que les acteurs régionaux (aînés, responsables d’animation, responsables de groupe, trésorier, membres de l’équipe régionale…) souhaiteraient voir naître dans notre région. Les bilans de ces débats n’ayant pas encore été édités, il est difficile de vous en rendre compte, mais je sais que ces débats ont été riches et fournis.

Puis vînt le temps des élections, cette année nous devions élire un nouveau trésorier régional, Anthoine Bourgeois a été élu à cette fonction, la nouvelle équipe régionale (elle est passée de 6 à 16 avec entre autres nouveaux : Axis, Tse-Nah et Waalia que vous connaissez bien), et enfin les cinq délégués régionaux à l’AG (avec une personne qui, avec un peu près 95% des suffrages, a été élu à « l’africaine », c’est Waalia).

Voilà, un dernier café, une dernière bise, un « ce n’est qu’un au revoir » (lancé par Charcot) et les participants sont retournés dans leur contrées franciliennes.

 

Cette année, ce devait être mon 12ème congrès, quel en est mon bilan ?

L’objectif affiché de la région était de réunir 100 participants (pour 300 adhérents de plus de 16 ans, ce n’est pas une utopie), nous avons été 86 au plus fort du week-end, cela ne remplit pas l’objectif, mais sachant que l’effectif moyen était autour de 30-35 personnes et que j’ai connu des congrès à moins de 25, c’est, pour nous, une belle réussite !

Malgré des participants que je trouve encore trop dans la critique et pas assez dans la construction, nous avons déjà beaucoup évolué sur ce point, les débats étaient loin d’être stériles et la convivialité s’est mise petit à petit en place au cours du week-end.

Il faut savoir que les différentes structures locales sont très disparates dans leur façon de faire et dans leurs priorités pédagogiques. Il est, dans ce contexte, difficile de mettre tout le monde d’accord, mais je pense que c’est aussi une force de notre association et j’ai senti lors de ce congrès une envie grandissante d’aller dans le même sens.

Enfin, ce qui fut, pour moi, le gros point positif de ce congrès est l’engagement. La passation de pouvoir entre trésoriers s’est faite sans douleur (et ce n’était pas gagné car nous n’avions pas de candidat avant le congrès). L’équipe régionale a quasiment triplée, et ce grâce aux 18-25 ans. Cela va insuffler une nouvelle dynamique à l’équipe et vu la masse de travail, va soulager les anciens déjà en place.

Voilà, un vent nouveau souffle sur la région, pourvu que ça dure !

Tétras

Publicités