dav

4e jour de camp et vous êtes déjà impatients d’avoir des nouvelles ?! Les voici ! 

         Tout d’abord il m’a semblé important de vous expliquer qu’à Guignen comme à chaque grand camp tout commence avec le précamp ! Cette petite semaine précédent l’arrivée des enfants est réservée à l’installation et l’aménagement du terrain de camp par quelques respons’ volontaires (Argali, Pécari, Enhydra, Tamaskan, Wapiti et moi-même). Nous avons monté les différentes tentes : les rouchys (grandes tentes où dorment les louveteaux et les lutins), l’infirmerie, l’intendance, etc. Les feuillets ont été creusés et construits ainsi que les douches et le coin repas des louveteaux. Nettoyer la grange, où sont stockés les frigos et toutes les commandes de nourritures, la citerne d’eau pour les douches et aller chercher du bois et des palettes en scierie font aussi partis de nos nombreuses missions ! Grâce à la précieuse aide d’un respons’ de Rennes nous avons pu bénéficier d’une débroussailleuse et d’une tronçonneuse très utiles pour nettoyer la forêt et créer des chemins reliant les différents coins. Bref tout est fait pour que ce qui n’était qu’une immense plaine et une grande forêt devienne un lieu de vie accueillant!

La grande nouveauté de cette année est que nous avons sur le camp deux invités prestigieux qui nous viennent tout droit de la ferme : Douglas et Bartoch, deux porcelets qui découvrent pour la première fois la forêt avec nous. Nous allons leur donner une partie de notre composte à manger!

         Depuis leur arrivé lundi après-midi, les louveteaux ont déjà pris le temps de visiter la ferme de Josic et Françoise qui nous accueillent sur leur terrain. Ils ont vu les porcs blancs de l’ouest, une race de cochon que Josic tentent de préserver et dont les grandes oreilles font beaucoup rire ! Ils ont aussi mis la main à la pâte en récoltant des patates !

Les louveteaux ont aussi commencé la construction de leurs cabanes en sizaine et on fait un temps technique pour progresser dans les étapes du mieux (le carnet de progression louveteaux).

         Les éclés de leur côté restent dans la forêt pour construire leurs coins d’équipages ! Ils ont choisit dès leur arrivé des endroits agréables de la forêt assez distant les uns des autres puis ont commencé leurs astuces. Ils doivent durant ces premiers jours de camp construire eux-même tout ce qui sera utile à leur vie quotidienne : des feuillets, une table, un vaisselier, une table à feu, un trou à eau grasses, un plateau de tente surélevé s’ils le souhaitent, etc. C’est principalement à ce moment là que les plus grands éclés transmettent tout leur savoir aux plus jeunes dans une très bonne ambiance !

Bonne journée à tous et n’oubliez pas d’envoyer des lettres à vos petits aventuriers!

Prune 

 

Publicités